BIEN-ÊTRE-&-LIEUX-DE-VIE-Feng-shui-Géobiologie-Vastu-shastra
BIEN-ÊTRE-&-LIEUX-DE-VIE-Feng-shui-Géobiologie-Vastu-shastra
BIEN ÊTRE & LIEUX DE VIE
BIEN ÊTRE & LIEUX DE VIE

UNE SOIREE SUR LE THEME DE L'INDE

L'association Source et ressource a organisé, vendredi 6 juillet, une conférence sur l'Inde grâce à Françoise Labaune qui prêtait le local

 

À l'invitation de Marie-Pierre Nadalin, Luciole Barbaut, spécialiste de l'habitat, Alexandre Rémy, enseignant de hatha-yoga, et Samuel Mathieu, auteur de "Retrouver Shakti" sont venus échanger leurs savoirs et expériences avec une dizaine de personnes.

 

Pour Luciole Barbaut, « tout le monde est concerné par la médecine de l'habitat, chaque lieu a une énergie que l'on va subir ou dont on va profiter. Il y a toujours une interaction entre le lieu et la personne qui l'habite. » Elle a expliqué les principes de la géobiologie, du feng shui et du vastu shastra, tout en échangeant avec l'assistance.

Dompter l'énergie

La géobiologie a ses racines dans les cultures celte et gréco-romaine, et prend en compte les circulations d'énergie, champs magnétiques et l'influence des cours d'eaux, failles souterraines, etc. Le feng shui, lui, est d'origine chinoise et existe depuis plus de 4 000 ans. Feng signifie vent et shui, eau. C'est une recherche d'équilibre, de fluidification de la circulation d'énergie dans l'habitat. Enfin, le vastu shastra existe en Inde depuis plus de 5 000 ans. Vastu signifie lieu, habitat, maison, et shastra signifie connaissance, ordre. Il propose des formules mathématiques qui permettent de créer l'harmonie, la mesurer et, si besoin, la corriger.

 

Après une pause, Alexandre Rémy a parlé du yoga. « Yoga veut dire union avec le soi intérieur, expliquait-il, en Inde, il y a une âme individuelle et une âme universelle, le yoga, c'est l'union de l'âme individuelle à l'âme universelle. »  

Il passait ensuite en revue les différents types de yoga, tordant le cou à plusieurs idées reçues. « Parfois, pour méditer, on vous demande de faire le vide dans votre esprit, de ne penser à rien, mais c'est impossible, on ne peut pas arrêter une pensée. Il faut voir vos pensées, les accueillir et les laisser repartir. La méditation, c'est l'arrêt des fluctuations du mental, pas l'arrêt du mental », ajoutait-il.

 

Enfin, Samuel Mathieu vint raconter son histoire. Né en Inde, il s'appelait Shakti Kapoor et il a été adopté à l'âge de 9 ans par la famille Mathieu, de Verpillières-sur-Ource. Il a écrit son parcours dans son livre qu'il a dédicacé à ses lecteurs. Rappelons que l'association Source et ressource soutient les orphelins du Kerala, au sud de l'Inde, et l'association Maison Amrita.

Publié le 10/07/2013, de Solange MERIC
| ESSOYES |

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
BIEN ÊTRE LIEUX DE VIE © Luciole Barbaut - tous droits réservés