BIEN-ÊTRE-&-LIEUX-DE-VIE-Feng-shui-Géobiologie-Vastu-shastra
BIEN-ÊTRE-&-LIEUX-DE-VIE-Feng-shui-Géobiologie-Vastu-shastra
BIEN ÊTRE & LIEUX DE VIE
BIEN ÊTRE & LIEUX DE VIE

UN MEDECIN DES LIEUX QUI AUSCULTE VOTRE MAISON 

Luciole Barbaut propose de révéler les nuisances d’un bâtiment et d’avancer des solutions. Sur sa carte de visite, géobiologie, feng shui et vastu shastra.

 

Votre sommeil est troublé, vos défenses immunitaires baissent, vous souffrez de douleurs articulaires, votre enfant fait pipi au lit. Après avoir consulté votre généraliste, peut-être aurez-vous l'idée de frapper à d'autres portes. Celle de Luciole Barbaut, une Parisienne dans la quarantaine (*), accueille la mention « Médecine des lieux. Entreprises et habitations ». Médecin des lieux ? « C'est celui qui va ausculter une maison pour en déterminer ses dysfonctionnements et ses atouts et, pronostic posé, proposer des remèdes physiques et énergétiques. »

 

En 15 ans, cette ex-commerciale en musique et vidéo s'est formée successivement à la géobiologie européenne, fondée sur l'interaction des influences telluriques, au fen shui chinois, axé sur la recherche d'une meilleure harmonie de l'individu avec son environnement, et au vastu shastra indien, basé sur un traité d'architecture intégral. La quête initiatrice fut longue. « A 10 ans, je ressentais dans le cocon familial, selon les pièces, des douleurs, picotements, pincements ou bien une chaleur agréable. Ma rencontre décisive s'est faite en 1998, lorsqu'un sourcier périgourdin m'a appris le maniement du pendule et des baguettes. Ce qui m'a mise sur la voie des ondes liées aux champs magnétiques et électriques, des courants d'eau souterrains, des failles géologiques. J'ai découvert ensuite la circulation des énergies dans les maisons, l'influence de l'astrologie, puis les principes qui ont guidé la construction des temples hindous. »

 

Menhir et acupuncture

Avant de passer deux années en Inde – elle en est revenue fin 2010 –, Luciole Barbaut a étudié les connaissances des druides et de leurs mégalithes. « Les menhirs ne sont rien moins que des aiguilles d'acupuncture pour harmoniser la planète. »

Récemment, la praticienne a passé au crible une bâtisse champenoise dans laquelle un enfant hyperactif passait des nuits agitées. Après un rapport de 25 pages avec superposition de calques (champ magnétique, veines d'eau, lignes géométriques), des corrections ont été apportées sous la forme d'apport de pierres, cuivre, marbre, de redistribution de pièces et de nouvel agencement.

 

Petits conseils pratiques ? « Dormir la tête à l'est, installer la cuisine au sud-est, la chambre des parents au sud-ouest, celle d'amis au nord-ouest. Débrancher les appareils électriques inutiles, éviter le radio-réveil et le portable près de la tête de lit. Pour tout projet de construction, s'éloigner d'une ligne à haute tension, d'une antenne relais, d'un cimetière, préférer un terrain et une maison avec les points cardinaux en façade et non aux angles. Avant tout rachat, s'intéresser à l'histoire du lieu. »

Publié par la Nouvelle République 22/10/2013, de Daniel Dartigues

| Deux-Sèvres - Salon de l'habitat de NIORT |

Quatre rendez-vous à ne pas rater

  • La « médecine des lieux ». Le vastu shastra remonte en Inde à plus de 5.000 ans. « Vastu » signifie maison, et « shastra » connaissance et ordre. Le vastu shastra se propose, à l'aide de formules mathématiques, d'améliorer l'harmonie au sein de la maison. Luciole Barbaut, « Bien être & lieux de vie » animera plusieurs conférences pour faire découvrir ce savoir au public, ainsi que le feng-shui, d'origine chinoise. Cette technique également millénaire nous aide à comprendre l'impact qu'a sur nos modes de vie la circulation des fluides (eau…) et des énergies à l'intérieur de la maison.

 

  • Le speed dating déco. Envie de changer la déco de votre cuisine ou de votre chambre à coucher ? Vous venez avec une photo de la pièce concernée et, en une vingtaine de minutes, Sylvie Demouchy, décoratrice professionnelle niortaise, relèvera le challenge. Un conseil personnalisé et gratuit. On ne repartira pas avec un projet ficelé, mais « c'est l'occasion de déclencher un projet, explique Pierrick Neaud, président du Salon de l'habitat. Souvent, les gens ont des envies mais pas d'idées ». Ce « speed dating déco » fonctionne tous les jours halle de Galuchet.

 

  • La serre tropicale géante. Ce sera le poumon vert du Salon. Un espace de 500 mètres carrés situé entre les deux halles du parc des expositions. Une serre géante et exotique dans laquelle les visiteurs pourront faire une pause, découvrir des espèces d'orchidées inconnues (en vente sur place) ou boire un smoothie. La compagnie Opus y tiendra un stand de « faux exposant » très décalé.

 

  • En multicolore. Le Salon sera l'occasion de découvrir les tendances 2015 en matière de couleurs, à travers une déambulation à l'intérieur de la halle de Galuchet. Un parcours pas seulement agréable pour les yeux : on y trouvera de l'information concrète sur le rôle que joue la couleur dans l'aménagement de l'espace.

Publié par La Nouvelle République le 10/10/2014, de Yves Revert

| Deux-Sèvres - Salon de l'habitat de NIORT |

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
BIEN ÊTRE LIEUX DE VIE © Luciole Barbaut - tous droits réservés